Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE PORTEUR DE LUMIERE
  • LE PORTEUR DE LUMIERE
  • : Qu'est-ce que l'Hermétisme ? L'Occultisme ? Le Spiritisme ? Savez-vous qu'à la base il n'y avait qu'un seul Enseignement et que ce sont les hommes qui ont inventé les religions ?
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte libre

Archives

30 septembre 2005 5 30 /09 /septembre /2005 00:00

ALBERT PIKE, FRANC-MACON LUCIFERIEN

par Patrick Boistier

 

L'un des plus célèbres Francs-Maçons américains fut Albert Pike (1 809-189 1). Pourtant, la conception que Pike se faisait de la Franc-Maçonnerie était peu orthodoxe. On peut se demander si Pike n'appartenait pas, en premier ressort, à The Hermetic Brotherhood of Louxor (Light.... ou Lucifer ?), apparue aux U.S.A. vers le milieu du XlXème siècle...

Nous savons, en tout cas, qu'en tant que Franc-Maçon de haut-grade, Albert Pike exerça son activité sur le Rite Ecossais dont il faisait partie comme " Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil " de Charlestown, de 1859 à 1891. Mais nous savons aussi que Pike fut un haut initié du Palladisme.

Société très secrète, qui se voulait supérieure aux Suprêmes Conseils maçonniques, inconnue des Francs-Maçons de base (ceux des loges " bleues ") et souvent même des plus élevés en grade, le Palladisme - nous dit Pierre Virion -

" se composait d'émérites qui, selon le procédé classique, devaient exercer leur influence à l'intérieur des loges, et diffuser les consignes par noyautage ". On comprend alors pourquoi Albert Pike fut membre d'honneur de la plupart des Suprêmes Conseils du monde (ce fut en 1889 qu'il reçut cette dignité du Suprême Conseil de France).

Dans Morals and Dogmas of the ancient and accepted Scottish Rite (Charlestown, 5 632 [1832], L. H. Jenkins, éditeur. Richmond Va U.S.A., réimprimé en octobre 1927), Albert Pike écrivait déjà:

" La divinité de l'Ancien Testament est partout représentée comme l'auteur direct du mal, dépêchant aux hommes des esprits mauvais et trompeurs... Le Dieu de l'Ancien Testament et de Moïse est ravalé au niveau des passions humaines... C'est une divinité violente, jalouse, vindicative, autant qu'ondoyante et irrésolue ; elle commande des actes odieux et révoltants de cruauté et de barbarie... "

Cette conviction d'inspiration gnostique est à rapprocher de celle de Robert Ambelain, " Passé Grand Maître Mondial d'Honneur " du rite maçonnique de Memphis-Misraïm, dans son livre Adam Dieu Rouge (Ed. Niclaus, 1941 ):

"Depuis l'époque lointaine où la Vie, sous ses aspects protéiformes, se manifesta sur la croûte refroidie de notre globe, il n'était pas apparu que la Nature ait créé avec logique, avec justice, avec raison. Au contraire, il semble en effet qu'une force créatrice formidable, aux possibilités titanesques, soit à l'oeuvre ici-bas, sans répit. Mais cette force paraît dénuée de la perfection qui serait son apanage si elle était de source divine. La Sagesse ne l'inspire pas, l'Omniscience lui fait défaut. Elle tâtonne, procédant par essais successifs, créant une espèce pour en détruire une autre, mettant en action un principe pour en annihiler un second. Aveugle, elle n'est pas raisonnable, mais instinctive. Les sentiments élevés lui sont étrangers, elle est amorale. Ainsi la souffrance l'indiffère, la cruauté est sa loi souveraine. Créant sans raison, détruisant sans motif, elle fait souffrir inutilement. Tel insecte paralysera d'un coup d'aiguillon tel autre, inoffensif Puis il pondra sa larve dans la chair vive de sa capture, paralysée, mais non insensibilisée. Et la larve grandira de jours en jours, dévorant vive la malheureuse créature qui lui sert de gîte... De quelque côté que l'on se tourne, la Nature matérielle, cette oeuvre soi-disant divine, tant admirée, tant vantée, ne nous offre comme spectacle que le plus sauvage, le plus féroce déchaînement des mauvais instincts [... ] Le Maître du Monde tangible est un dieu noir. Le Seigneur d'ici-bas est un dieu mauvais ".

Plus loin, le F.. Ambelain note: " Orzmud, principe du Bien, était symbolisé par un jeune homme portant une torche, paradigme du Lucifer chrétien ".

Le 14 juillet 1889, lors du Centenaire de la Révolution française, Albert Pike adressa des paroles destinées aux chefs de la F.. M.. écossaise. Elles sont citées par Rémy de Laon, dans sa conférence titrée Significations et perspectives de l'aggiornamento:

"That which we must say to the crowd is : " We worship a God, but it is the God one adores without superstition ".

Traduction : " Ce que nous devons dire au vulgaire c'est ceci : " Nous adorons un Dieu, mais c'est le Dieu qu'on adore sans superstition ".

To you, Sovereign Grand Instructors General, we say this, that you may repeai it to the Brethen of the 32nd, 31st and 30th degrees :

" The Masonic religion should be, by all of us initiales of the high degrees, maintained in the purity ofthe Luciferian doctrine ".

Traduction : A vous, Souverains Grands Instructeurs Généraux, nous disons ceci pour que vous le répétiez aux Frères des 32è, 3 1 è et 30è degrés : " La religion maçonnique devrait être maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne par nous tous, initiés des hauts degrés ".

"If Lucifer were not God, wouldadonay (the Christian God) whose deed.Y prove his cruelty, perfidy, and hatred o man, barbarism and répulsion )f fôr science, would Adonay and his priests, calumniate him."

Traduction : "Si Lucifer n'était pas Dieu, est-ce qu'Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actes prouvent la cruauté, la perfidie, la haine de l'homme, la barbarie et l'aversion pour la science, est-ce qu'Adonaï et ses prêtres le calomnieraient ? ".

A partir d'ici, la traduction diffère selon que l'on se fie à Rémy de Laon ou au texte reproduit dans le numéro du 19 janvier 1935 de la revue anglaise The Freemason... Mais le dualisme gnostique opposant un Dieu Bon à un Dieu Mauvais y est toujours présent:

Traduction de Thebreemason: "Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï aussi est Dieu.

Car la loi éternelle est qu'il n'y a pas de lumière sans ombre, pas de beauté sans laideur, pas de blanc sans noir, car l'absolu ne peut exister que par deux Dieux, l'obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de repoussoir, comme le piédestal est nécessaire à la statue, et le frein à la locomotive...

La doctrine du Satanisme [il faut comprendre : " la doctrine qui présente Satan comme un être malfaisant "] est une hérésie, et la véritable et pure religion philosophique est la croyance en Lucifer, l'égal d'Adonaï; mais Lucifer, le Dieu de la Lumière et le Dieu du Bien, lutte pour l'humanité contre Adonaï, le Dieu de l'obscurité et du mal."

Traduction de Rémv de Laon:

" Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï aussi est Dieu.

Les intelligents disciples de Zoroastre, aussi bien qu'après eux les gnostiques, les manichéens, les Templiers, ont admis comme la seule logique conception métaphysique, le système des deux principes divins se combattant éternellement ; l'on ne peut croire que l'un est inférieur à l'autre en puissance.

Donc la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer l'égal d'Adonaï ".

Après la mort d'Albert Pike (1 89 1), une initiée nommée Diana Vaughan se sépara d'Adriano Lemmi, nouveau Grand-Ma7itre du Palladisme. Le 21 janvier 1895, à Londres, Diana Vaughan fit décider la création d'une revue intitulée Le Palladium régénéré et libre, dont elle fut la grande inspiratrice. Le 21 mars 1895 paraissait le premier numéro d'une des plus extravagantes publications qui aient jamais vu le jour. Edité par " un bureau central de propagande Palladiste ", le but de cet organe était de créer un lien entre " les groupes Lucifériens ":

" La religion dite catholique - y trouvait-on écrit - prétendra que nous sommes des satanistes. Catholiques romains, les satanistes, c'est vous. Nous sommes Lucifériens ".

Dès ce premier numéro, Diana Vaughan exposait la doctrine luciférienne, dans l'article 5:

"Les deux dieux se combattent depuis des temps antérieurs, très antérieurs à la création-organisation des mondes matériels. Lucifer est le principe de l'intelligence et de la vie ; Adonaï [le dieu des judéo-chrétiens] le principe de la matière et de la mort. Il suffit de jeter un regard autour de soi, de contempler la nature et de scruter par la raison tout ce qui est visible : alors on contemple l'action incessante des deux principes contraires.

D'où : esprits de deux ordres opposés. Nous appelons daimons les esprits de Lucifer, Dieu-Bon, esprit du feu; maleakhs les esprits d'Adonaï, Dieu-Mauvais, esprit de l'eau. Lucifer, intelligence suprême est le Très-Haut, le plus haut. La plus élémentaire logique indique qu'il est supérieur au Très-Haut Adonaï, matière suprême. Pour ce, nous nommons Lucifer l'Excelsus-Excelsior, ou encore Deus Optimus Maximus.

De même : les esprits du feu, les daimons, sont des esprits intelligents et bienfaisants, tandis que, par opposition facile à comprendre, les esprits de l'eau, les meleakhs, sont des esprits bruts et malfaisants. Au royaume divin de Lucifer sont les deux sexes, le Dieu-Bon étant le principe de la vie féconde ; au royaume divin d'Adonaï, les esprits sont exclusivement insexuels, le Dieu-Mauvais, le destructeur mortifère, étant l'essence même de l'improduction et de la stérilité.

L'homme a pour auteur Adonaï et Lucifer: l'Adam-brute d'Adonaï a reçu de Lucifer l'intelligence et le droit de reproduction... "

Dans son livre sur Le Palladisme (1 895, H. Falque, Grenoble), Domenico Margiotta, ancien dignitaire de la Haute Maçonnerie, converti depuis lors, reconnaissait que: " Le secret des secrets est la déification de Satan dissimulé sous le titre de Grand Architecte de l'Univers ".

Le Palladisme " régénéré et libre " de Diana Vaughan était purement et simplement la reprise doctrinaire du Palladisme luciférien créé aux Etats-Unis par Albert Pike.

Adriano Lemmi, Haut-Maçon américain, fut évidemment soutenu par la Franc-Maçonnnerie d'Angleterre qui, dès le 6 juin 1 895 décréta l'exclusion de Diana Vaughan.

Le 15 juin au soir, Diana Vaughan se fit baptiser par la Supérieure d'un monastère du Midi de la France où elle s'était réfugiée.

Le 24 août 1895, ]'Aumônier du monastère suppléa les cérémonies du baptême et communia pour la première fois la nouvelle convertie. Elle disparut de la scène du monde entre le 13 mars et le 19 avril 1897. Nous ne saurons sans doute jamais vraiment quel fut l'impact du luciférisme d'Albert Pike dans la spiritualité maçonnique. Disons seulement qu'à sa mort, en 1891, le Suprême Directoire du Palladisme, siégeant à Charlestown, supervisait la Franc-Maçonnerie américaine et une partie de l'Ecossisme européen.

En 1927, dans LIdéal Initiatique (le Symbolisme, Paris), Oswald Wirth, l'un des propagateurs du symbolisme maçonnique à usage des débutants, écrivait:

" La Franc-Maçonnerie se garde bien de définir le Grand Architecte, et laisse à chacun de ses adeptes pleine latitude pour s'en faire une idée conforme à sa foi ou à sa philosophie.

Une mise au point s'avère pourtant nécessaire !

- Pour les Francs-Maçons gnostiques, le " Grand Architecte de l'Univers " est Lucifer, le " Porteur de Lumière ". C'est lui le Dieu-Bon qui s'efforce de redonner de l'Ordre à l'Univers. chaotique créé par Adonaï, le mauvais démiurge, le " Grand Archonte " de la Gnose, " Fils du Chaos ", " Dieu des Armées ".

- Pour les Francs-Maçons chrétiens, le " G.A.D.L.U.P. " est Dieu le Père (du Nouveau Testament).

- Pour les Francs-Maçons agnostiques, le " Grand Architecte " n'est autre que l'Homme lui-même.

Au Grand Orient de France, le rite français rejette l'évocation du"G.A.D.U.P." et précise que les convictions métaphysiques sont d'ordre personnel et non obédientiel. Il est clair que la Franc-Maçonnerie gnostique et luciférienne d'Albert Pike doit être comme une déviation de la tradition maçonnique qui, depuis les XVIlè et XvIllè se fonde sur la notion de tolérance et s'oppose, non aux religions, mais à l'exécrable vocation d'expansion hégémonique dont certaines se rendent coupables.

Sources : Cercle Ernest Renan

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by EVANGELIZT - dans OCCULTISME
commenter cet article

commentaires

JFL 22/07/2013 16:51


C'est une pure couillonnade inventée de toute pièce par ce grand farceur de Léo
Taxil


 

Jacques Cécius 08/09/2007 17:47

Ceci n\\\\\\\\\\\\\\\'est pas un commentaire, mais une publicité égoïste : Dès le 17 septembre, sortira mon ouvrage "Occultistes et francs-maçons", éd. Mémogrames (Bruxelles), distribué par Yvoir Clair (Paris).