Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE PORTEUR DE LUMIERE
  • LE PORTEUR DE LUMIERE
  • : Qu'est-ce que l'Hermétisme ? L'Occultisme ? Le Spiritisme ? Savez-vous qu'à la base il n'y avait qu'un seul Enseignement et que ce sont les hommes qui ont inventé les religions ?
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte libre

Archives

24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 00:46

 

La Quête du Retour


par Khalil Gibran

 

Tableau de Martina Hoffman

 




Je vis depuis l’alpha de la création et je vivrai jusqu’à l’oméga de l’Eternité. Et mon existence ne sera jamais étiolée.

J’ai vogué dans l’univers de l’infini et volé dans les éthers de l’imaginaire. Et me voilà près du cercle à divine lumière, me voici dans la geôle de la matière.

J’ai écouté les enseignements de Confucius et la sagesse de Brahma. Et avec Bouddha j’ai partagé l’ombre de l’arbre-Savoir. Et à présent j’affronte l’ignorance et l’apostasie.

J’ai gravi le Mont-Sinaï où surgit jadis Jéhovah devant les yeux de Moïse. Je me suis purifié le corps dans le Jourdain et j’ai vécu les miracles du Nazaréen. Et à la Médine j’ai écouté ce Messager réitérer le Verbe en arabe. Et maintenant je suis indécis.

J’ai connu la force de Babel, la gloire de l’Egypte et la magnificence des Grecs. Et je ne cesse de voir la faiblesse et la bassesse, toujours là dans toutes ces oeuvres.

J’ai même habité la magie de l’oeil d’un oisillon. Par ailleurs j’ai été l’hôte des ermites assyriens, et j’ai suivi les prophètes en terre de Palestine. Et je suis toujours en quête de la vérité.

J’ai appris la sagesse révélée en Inde et la poésie exhalée en Arabie. Et j’ai saisi les mélodies qui ont pris corps dans les coeurs du pays où le soleil se meurt. Et je me vois encore aveugle et je suis toujours sourd à mes lèvres muettes.

J’ai enduré la férocité et la cupidité des conquérants et j’ai souffert sous le joug des tyrans. Et je demeure une force qui lutte à chaque battement de minute.

J’ai vu et entendu tout cela, étant encore enfant, et je continuerai à ouvrir l’oeil et à prêter l’oreille à tous les actes en herbe de ma jeunesse. Dès lors que ma tête devient chenue, j’effleurerai alors les pans de la plénitude et je regagnerai la demeure de Dieu.

Si vous êtes morts, il vous rendra la vie.

Et si vous l’êtes à nouveau, il saura vous relever jusqu ’à l’heure de votre retour en lui.

Ce poème est extrait de textes inédits de l’anthologie de textes de Gibran : L’Oeil du Prophète, paru chez Albin Michel, col. Spiritualités Vivantes Poche.

Sources Nouvelles Clés

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans DIEU
commenter cet article

commentaires