Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE PORTEUR DE LUMIERE
  • LE PORTEUR DE LUMIERE
  • : Qu'est-ce que l'Hermétisme ? L'Occultisme ? Le Spiritisme ? Savez-vous qu'à la base il n'y avait qu'un seul Enseignement et que ce sont les hommes qui ont inventé les religions ?
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte libre

Archives

13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 23:08

Le Sablier

ou

La frontière du visible et de l'invisible

par Marcos Drake

 

 

 

Au seuil du sanctuaire de l’initiation, le futur initié sera confronté à une première allégorie, celle d’ISIS lui révélant son premier secret : «Aucun mortel ne m'a jamais ôté mon voile». Le futur initié comprendra alors qu’il lui faut soulever le voile d’Isis afin d’avoir accès à ses mystères ; ainsi suite à cette première révélation, il gravira la première des trois marches qui se trouve au seuil du temple, ce qui fera de lui un initié.
Le nouvel initié sera alors confronté à une deuxième allégorie, celle du VOILE qui recouvre la belle Isis. Il apprendra comment Isis, la Déesse mystérieuse, a fait sien le secret de tout les secrets, comment après le meurtre d’Osiris, elle lui redonna la vie. Alors au fond de lui, une petite étincelle prendra racine… Isis représente en réalité un être immortel, possédant le secret de la vie et de la mort, voilà le grand mystère, celui de la mort. Le voile représente aussi le linceul, qu’il faut soulever pour connaître le monde des morts, mourir pour renaître à nouveau. Alors l’initié gravira la seconde marche de l’initiation, ce qui fera de lui un adepte, il sera alors invité à soulever le voile de la Déesse et à gravir la troisième marche, car à cet instant il accepte de mourir  à son ancienne forme, afin de renaître sous la forme d’un fils du feu, maître roi possédant les secrets de la connaissance et de l’immortalité.
La mort apparaît donc sous la forme du grand mystère qu’il nous faut comprendre et connaître, et le sablier qui désigne traditionnellement l’écoulement du temps, qui nous conduit immanquablement à l’heure de notre mort, est un symbole qui y est étroitement lié.
Le sablier sur le plan strictement matériel, représente en premier lieu le temps et son écoulement, matériellement symbolisé par le sable qui s’écoule d’une fiole à l’autre, ces deux fioles sont très importantes car elles représentent un aspect du temps très important. En effet, depuis la nuit des temps l’homme a toujours cherché à comprendre le temps pour le maîtriser, la première manifestation naturelle qu’il en eut, fut l’alternance du jour et de la nuit, qu’il utilisa comme premier repère, il associa donc le temps au passage de la lumière aux ténèbres et des ténèbres à la lumière. Cette vision du temps permit aux hommes de comprendre que ce phénomène était régulier et qu’ils ne pouvaient rien contre. Ainsi les alternances du sable, allant successivement d’une fiole à l’autre, font du sablier un instrument qui se rapproche parfaitement de cette première vision qu’avaient les anciens du temps qui s’écoule et qu’on ne peux arrêter.
Mais le sablier de par sa forme nous apprend encore autre chose.
Le sable qui s’écoule d’une fiole à l’autre est bien sûr le symbole du temps, mais celui-ci s’écoule dans un espace bien défini,  matérialisation parfaite dans un objet, de l’espace-temps.
L’espace est ici figuré par les deux fioles, et le temps par le sable qui s’écoule. L’espace est scientifiquement défini comme possédant trois dimensions que l’homme peut percevoir, la longueur, la largeur et la hauteur, souvent assimilée à l’épaisseur.
L’espace-temps est ainsi, d’un point de vue strictement matériel, parfaitement représenté par le sablier. L’homme est incapable de dissocier le temps de l’espace, et cherche continuellement à les vaincre, et  pour ce faire il utilise des moyens strictement matériels, ce qui est une grave erreur.
L’ univers dans lequel nous vivons ne peut être totalement défini au travers des trois dimensions scientifiques purement matérielle, et c’est là que rentre en compte la dimension spirituelle que possède l’homme, qui est indépendante et au-delà des contraintes de l’espace-temps.
Ainsi, le sablier représente d’un point de vue matériel le temps qui s’écoule et qui nous rapproche de notre mort, ce qui fait que ce symbole est souvent associé à la mort et représenté sur les tombes dans de nombreux cimetières, lié à l’ange de la mort.
D’un point de vue ésotérique, le sablier prend une signification qui transcende la vision purement matérialiste de ce symbole.
Lorsque dans une imperturbable concentration, j’observe un sablier, la vision du sable qui lentement s’écoule d’une fiole à l’autre me laisse toujours la sensation d’une chute, cette chute de l’homme archétype qui fut ainsi privé des ses prérogatives primordiales dont les plus grandes étaient la connaissance et l’immortalité, il devint de par cette chute un mortel soumit à la loi du temps, symbolisé par ce même sablier.
Mais voilà, de la même façon qu’on inverse le sens du sablier une fois le dernier grain de sable tombé, celui-ci nous indique la voie à suivre afin de renaître à nouveau après notre mort  pour que nous puissions réintégrer le paradis perdu.
Le sablier est un des attributs du dieu  grec Cronos, fils d'
Ouranos et de Gaïa et père de Zeus, Cronos a souvent été assimilé au dieu du temps, l’erreur provient du fait qu’en grec chronos avec un « h » veut dire temps et que lors de la transmission orale des traditions un amalgame c’est produit.
La légende de Cronos raconte que celui-ci émascula son père Ouranos et régna à sa place, puisque par crainte qu’un de ses enfants ne lui fasse subir le même sort, il les dévora tous à la naissance. Le dieu Zeus échappa à ce triste sort avec l’aide de sa mère Rhéa qui utilisa un subterfuge afin de tromper Cronos. Après une longue bataille que se livreront les deux générations, Zeus l’emportera et régnera à la place de Cronos.
Saturne est l'équivalent romain du dieu grec Cronos, et sa légende est identique à celui-ci, il dévore également ses enfants de peur d’être un jour détrôné, ce qui lui arrivera finalement, lorsque sa femme Cybèle accoucha du petit Jupiter elle présenta à Saturne une pierre au lieu du nouveau-né, celui-ci ne déjoue pas la ruse et mange la pierre, plus tard Jupiter devenu grand, affronte Saturne et remporte le combat, ainsi Jupiter finit par régner.
Saturne a également comme attribut le sablier, car en tant que dieu il est le symbole d’une fin et d’un début, de la succession d’un règne comme des saisons.
Il est souvent assimilé au dieu du temps.
En tant qu’astre, Saturne est la dernière planète visible à l’œil nu de notre système solaire, comme le sablier, elle est à la frontière du visible et de l’invisible et les anciens la considérait comme la porte des Dieux, donnant accès à la transformation de l’homme ancien en homme nouveau et régénéré.
La planète Saturne est à l’opposé du Soleil, car là où le Soleil représente la vie, Saturne en représente la fin.
Lorsque l’impétrant rentre pour la première fois dans le cabinet de réflexion, il se trouve confronté à plusieurs symboles dont celui du Sablier, celui-ci est là pour faire savoir au futur apprenti que la route et longue et que ce n’est que le premier pas qu’il vient d’accomplir sur le chemin d’une nouvelle vie qui jusqu’au jour de sa mort devra être riche en expériences, le sablier est là aussi comme symbole du temps, celui de la patience et de la rigueur qu’il devra faire preuve sur le chemin de l’initiation.
Mais il ne faut pas oublier que le cabinet de réflexion représente également la caverne alchimique, et que tous les symboles qui s’y trouvent possèdent un message alchimique important qu’il ne faudrait surtout pas négliger.
Nous avons vu plus haut que le sablier correspondait à Saturne, en alchimie Saturne a pour métal le plomb, mystère central de l’alchimie, qui cherche la transmutation du plomb en or.
Dans le cabinet de réflexion le plomb (sablier) symbolise le futur apprenti qui par l’action de la putréfaction, symbolisé par Saturne qui mange ses enfants, doit se changer en or, représenté par le coq qui est un symbole solaire, le Soleil a pour métal, en alchimie, l’or.
Le futur apprenti  doit mourir à son état vil de profane, image du plomb, afin de renaître à la vie spirituelle symbolisée par l’or, lumière dorée du monde initiatique.
Ainsi le sablier est le symbole de l’aspect matériel qu’il nous faut transcender pour atteindre l’état de perfection de l’homme primordial.

Sources : Le site de Marcos Drake

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans HERMETISME
commenter cet article

commentaires

Mikaël Daniel alias Woce 30/07/2006 19:44

Bonjour,
J'ai été agréablement surpris par votre blog, et comme nous avons pratiquement la même thématique en commun je vous ai référencé sur mon blog "To Agathon". En espérant que cela nous conduira à d'enrichissants échanges,
Fraternellement,
Woce

Adriana Evangelizt 02/08/2006 00:20

Bonsoir...
Je vous remercie pour votre commentaire et suis ravie de vous avoir "agréablement surpris" à vous qui me semblez aussi avoir pris le sentier lumineux de l'Hermétisme... j'aime aussi votre blog et vous ai également placé en lien en espérant que nous pourrons échanger fructueusement... Mikaël est un très joli prénom !
Fraternellement
Adriana Evangelizt
"Toute Cause a son Effet ; tout Effet a sa Cause ;
tout arrive conformément à la Loi ;
 la Chance n'est qu'un nom donné à la Loi méconnue ;
il y a de nombreux plans de causalité, mais rien n'échappe à la Loi."