Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE PORTEUR DE LUMIERE
  • LE PORTEUR DE LUMIERE
  • : Qu'est-ce que l'Hermétisme ? L'Occultisme ? Le Spiritisme ? Savez-vous qu'à la base il n'y avait qu'un seul Enseignement et que ce sont les hommes qui ont inventé les religions ?
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte libre

Archives

21 janvier 2006 6 21 /01 /janvier /2006 15:48

Bien que cet article pourrait sembler sortir du contexte Hermétiste, il ne l'est pas. Il tend à démontrer que la Franc-Maçonnerie originelle s'est dévoyée au fil du temps. Pour diverses raisons. D'abord parce qu'elle est infiltrée depuis de nombreuses années déjà par des éléments qui ne sont en son sein que pour l'espionner et pour lui nuire. Nous entendons par "nuire" la discréditer en la corrompant. Et en se laissant corrompre, elle corrompt à son tour toutes les strates de notre société. Il n'est pas un vain mot de dire que tout notre gouvernement, hélas, se trouve entièrement vicié à cause de cela. Et que c'est fait sciemment, ajouterons-nous...

Bernard Méry : Les nouveaux parrains

Selon maître Bernard Méry, la justice française est gangrénée par la franc-maçonnerie

Peut-on être à la fois juge et franc-maçon ? Ce débat a été relancé début 1998 en Grande-Bretagne par Jack Straw, alors ministre de la Justice du gouvernement Blair, puis en France par Jean-Marie Le Pen dès le 17 février 98 alors que personne n'avait osé poser cette question sacrilège depuis près d'un siècle. Le dernier a l'avoir fait, un avocat du barreau de Paris, fut radié en 1911. Ses héritiers voudraient obtenir sa réhabilitation mais l'Ordre des avocats bloque à ce jour la restitution du dossier. C'est dire si le sujet est tabou dans notre pays depuis que la IIIe République maçonnique et anticléricale a installé ses hommes et ses réseaux aux principaux postes d'influence et de commandement.

Bernard Méry, avocat dynamique et courageux, auteur de deux livres truffés de révélations saisissantes, Justice, franc-maçonnerie, corruption (août 1998, Spot éditions) et Les Nouveaux parrains (août 1999, La Liberté d'expression; l'un et l'autre disponibles dans toutes les librairies), est actuellement persécuté pour avoir mis en cause directement l'appartenance de certains magistrats à des Loges. C'est ainsi qu'il est aujourd'hui purement et simplement menacé de radiation par le Conseil de l'Ordre des avocats, qui l'auditionnera le 17 septembre.

J. B.

RIVAROL : Comment expliquezvous l'actuelle discrétion du procureur Eric de Montgolfier, après ses tonitruantes déclarations sur la maçonnerie à Nice ? D'aucuns affirment que loin d'être le chevalier blanc antimaçon, ce juge très médiatique jouerait en fait le jeu du Grand Orient, lequel a tout intérêt à "charger" la Grande Loge nationale de France pour tenter de faire accroire que les affaires de corruption ne touchent que la GLNF. Qu'en pensez-vous ?

Bernard MÉRY : Je ne crois pas à cette thèse. Il faut savoir que celui qui parle de la franc-maçonnerie en termes négatifs est quelqu'un qu'il faut discréditer par tous les moyens. On fera ainsi allusion à de supposés antécédents maçonniques de Montgolfier, mais c'est là une confusion volontairement entretenue. Nous ne disons pas, Montgolfier et moi, qu'être franc-maçon est quelque chose d'ignoble ou d'insupportable ; nous affirmons simplement qu'il ne faut pas mélanger les genres et que la notion de serment de fraternité entre les maçons s'oppose à la notion de service public, laquelle est incompatible avec un système de préférence pour un petit groupe.

L'ALIBI DE L'ANTISÉMITISME

Or, à partir du moment où l'on met le doigt sur cette incompatibilité des serments, on fait sauter tout un réseau de fraternité. Lequel est alors prêt à tout pour vous déprécier. Ainsi l'une des méthodes favorites des maçons, et singulièrement du Grand Orient, pour disqualifier un adversaire, c'est de dire qu'il est antisémite. Comment procède-t-on pour ce faire ? C'est très simple : on fait appel à Vichy et aux lois antisémites et antimaçonnes, les unes et les autres promulguées à trois semaines d'intervalle en juillet 1940. La maçonnerie se protège derrière ces lois antisémites, ce qui lui permet d'être intouchable. Et si jamais un téméraire ose la critiquer, c'est l'infamante accusation d'antisémitisme qui est aussitôt lancée sans vergogne. Ce qui est très facile pour plusieurs raisons. D'abord les sigles et les formes matériels du culte franc-maçon rappellent par beaucoup d'analogies des sigles hébraïques (par exemple le triangle avec l'oeil central symbolise Dieu, Moïse et les tables de la Loi). D'autre part, il y a des obédiences telle le B'nai B'rith qui sont spécialement réservées aux israélites. Par ailleurs, il est vrai que le pourcentage de juifs francs-maçons (surtout membres du Grand Orient) est très élevé. Enfin, les maçons évoquent sans cesse le fameux Protocols des sages de Sion pour stigmatiser les prétendues arrière-pensées, évidemment épouvantables, de ceux qui osent s'attaquer à eux.

L'objectif est toujours le même : il s'agit par l'amalgame et par la diffamation de détruire, de casser, de museler ceux qui critiquent la maçonnerie ; notez bien qu'il ne s'agit pas même d'être antimaçon, mais d'émettre simplement un jugement dépréciatif.

PUISSANTS RÉSEAUX FRATERNELS

R.: Comment expliquez-vous une telle hargne à votre égard ?

B.M. : Le moyen de défense imparable du franc-maçon est le suivant : aussi longtemps que vous n'apporterez pas la preuve que je le suis, vous me diffamez en disant que je le suis. Ce qui est un jeu extrêmement facile, puisque la maçonnerie est la seule association en France où il soit impossible en raison du secret d'apporter la preuve formelle que quelqu'un en est membre. On suppute qu'un tel est franc-maçon et celui qui est supputé l'être pourra vous attaquer en diffamation et vous réclamer de lourds dommages et intérêts au motif que la preuve formelle n'aura pas été apportée. C'est sur ce principe-là qu'on essaie de m'éliminer, moi qui suis le premier en France à avoir soulevé le lièvre.

Le problème principal auquel on se heurte aujourd'hui, c'est précisément l'alliance des juges et des avocats au travers de réseaux fraternels. Ce qui est une violation caractérisée de leurs serments ; en effet, le juge fait serment de servir la République, donc tous les citoyens et l'avocat fait serment d'indépendance au regard du juge mais aussi de l'appartenance. Or, à Paris surtout, on ne dira jamais assez la puissance de réseaux qui relient les auxiliaires de justice, les avocats et les magistrats, si bien que les affaires sont traitées à l'intérieur du réseau et non pas devant les tribunaux, chacun s'engageant à défendre l'autre.

LES AFFAIRES SCHWEITZER ET DSK

Les exemples sont légion dans l'actualité récente : lorsqu'une chambre d'instruction déclare un non-lieu dans le dossier des victimes du sang contaminé, il n'est pas inintéressant de se demander si l'accusé, Schweitzer, ancien directeur de cabinet de Fabius et actuel PDG de Renault, n'aurait pas bénéficié d'une certaine complaisance pour son appartenance supposée à un réseau fraternel. Même chose pour l'affaire DSK où vous conviendrez comme moi qu'il est quand même étrange d'assister à la soudaine relaxe de l'ancien ministre des Finances alors que les charges contre lui semblaient accablantes.

Dès qu'une décision importante est prise, surtout si elle est à consonance étatique, il faut faire preuve de la plus grande suspicion, car on n'est jamais assuré qu'il y ait véritablement indépendance. Or, comme j'ai mis en cause nommément un certain nombre de magistrats, ce sacrilège ne m'est pas pardonné. Et l'on veut m'abattre d'autant plus rapidement que je suis sur le point de gagner une importante affaire mettant en cause tout un réseau fraternel dans la région de Pau.

R. : Des politiques ont mis en cause récemment les tribunaux de commerce, juridictions au sein desquelles régneraient en maître corruption, gabegie et incompétence. Quel est votre point de vue ?

B.M. : Je crains qu'il n'y ait là beaucoup d'hypocrisie. Car on attaque seulement les tribunaux de commerce composés de juges non professionnels en oubliant de dire que toutes les cours d'appel sont, elles, composées de magistrats professionnels et que, s'il y a effectivement corruption, elle concerne tout autant les cours d'appel que les tribunaux de commerce. En fait, l'objectif de toute cette campagne est de professionnaliser ces derniers pour pouvoir mieux les contrôler.

J'ai d'ailleurs rencontré les socialistes François Colcombet et Arnaud Montebourg, très en pointe dans l'offensive contre les tribunaux de commerce. L¹un et l'autre étant francs-maçons, j'ai immédiatement compris que leur combat n'était pas le mien : ils ne veulent surtout pas que l'on critique les frères ; leur combat contre la corruption est donc de la poudre aux yeux. Ni plus ni moins.

LA PLAIE DU CARRIÉRISME

R. : Il semble que depuis sa réélection plébiscitaire il ne soit plus possible de critiquer Chirac comme en témoignent les poursuites disciplinaires contre un avocat de Thionville. Que pensez-vous de cette incroyable affaire ?

B.M. : La vérité, c'est qu'il est aujourd'hui devenu quasiment impossible d'exercer normalement sa profession d'avocat, tant la liberté d'expression et d'action se réduit comme peau de chagrin. Par carriérisme, par volonté de se faire bien voir de leurs supérieurs, des magistrats sont prêts à toutes les infamies. Pour avoir défendu un automobiliste qui, lors d'un contrôle routier, avait manifesté son agacement envers la maréchaussée (" vous feriez mieux de mettre Chirac en prison "), Me Delrez avait fait valoir que le le 1er mai des centaines de milliers de citoyens avaient défilé en traitant le président sortant d "'escroc" et qu'il fallait donc relaxer son client. Le président du tribunal de grande instance de Thionville ne l'a pas entendu de cette oreille, puisqu'il a immédiatement transmis une plainte contre cet avocat au procureur général, lequel s'est empressé de saisir l'Ordre des avocats pour une éventuelle radiation. Fort heureusement, le bâtonnier de l'Ordre a finalement décidé, par lettre du 21 juin au procureur, de ne prendre aucune sanction disciplinaire contre Me Deirez. Mais voyez dans quelle ambiance il nous faut travailler et quelles chaussetrapes il faut sans cesse éviter. Lajustice est vraiment sinistrée en France. Et ce n'est pas la réforme Perben qui chanaera quoi nue ce soit pour l'essentiel, le
nouveau gouvernement prétendument de droite comptant dans ses rangs comme parmi ses soutiens de nombreux francs-maçons qui sauront sauvegarder leurs intérêts, avouables ou non.

Sources :  SITE DE MARC JUTIER

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by Adriana Evangelizt - dans FRANC MACONNERIE
commenter cet article

commentaires

choquer jp 21/09/2011 10:40



 


 


 


ANALYSE POLITIQUE DE LA FRANC-MACONNERIE FRANCAISE…


On ne peut résumer honnêtement la franc-maçonnerie à une sorte de religion, comme de nombreux francs-maçons l‘affirment! Une sorte de remise en question de soi, de sa morale intérieure!


Par contre, la franc-maçonnerie Française et sa philosophie des lumières a bien pris la place laissée libre par le pouvoir royal disparu lors de la Révolution, c’est-à-dire religieux et
politique…


La franc-maçonnerie Française, en particulier, c'est un fourre tout historiquement et cela demeure un fourre tout actuel. On peut parler des mythes de la franc-maçonnerie.


C’est son fond de commerce! C’est une sorte de philosophie religion organisation politique crées de toutes pièces, incroyablement disparate.


Ce qui m'intéresse et qui me dérange fortement, c'est le rôle politique de la franc-maçonnerie à tous les niveaux de l’état Français, de l‘Europe, du monde... mais aussi l'existence, l’agissement
hors des loges, des « fraternelles »!


Si la plupart des historiens disent qu'elle n'a pas créé la Révolution Française, ce que je conteste, ils l'ont au moins récupérée et ont gardé ce pouvoir sur notre République depuis!


Le rôle de Napoléon Bonaparte a été essentiel dans l'embrigadement des politiques, des grands corps de l'état, des militaires dans la franc-maçonnerie, comme l'ont été les bourgeois francs maçons
dans la réussite de la Révolution Française, voire l‘analyse d‘Alain Bauer... Et surtout dans son organisation, son fonctionnement actuels.


L’uniforme actuel des francs-maçons ne provient pas des maçons des cathédrales mais des militaires de l’époque Napoléonienne, laquelle, au niveau de ses cadres, était en grande partie une armée
de francs-maçons!


Ce que l’on ne dit jamais, c’est que la franc-maçonnerie a un uniforme, des accessoires (l’épée par exemple), un vocabulaire, un langage, des ordres, des codes, des procédures militaires issus de
la période Napoléonienne et… surprenant… des prières. Elle affirme se soumettre à S. M. Napoléon et sa famille à chaque réunion en loge, par exemple pour trinquer.


La page sur le vocabulaire franc-maçon, paragraphe « première santé » nous le démontre (http://www.france-spiritualites.fr/vocabulaire-des-francs-macons-bazot-L+p=2170&pg=14).


De quoi s’interroger… La franc-maçonnerie a de plus comme devise « liberté, égalité, fraternité »… la même que notre République… Et le drapeau Français prône dans toutes les loges, ainsi que la
Marianne de la révolution Française!!!


Alors… Notre franc-maçonnerie Française ne serait-elle donc pas aujourd’hui une « armée de l’ombre » avec des cadres choisis, sélectionnés, chargée de conserver notre système politique en
l’état, notre République en l’état (n’acceptant que de petites évolutions en interdisant toutes révolutions majeures) dans l’intérêt des détenants du pouvoir, tous partis confondus, sachant que
de nombreux francs-maçons l’ignorent! Ne seraient-ils pas les « Républicains » dont on nous fait référence souvent, en opposition aux extrêmes politique?


Et si c’était ça, un des secrets de la Franc-maçonnerie!


Alain Bauer, ancien grand maître, disait ouvertement récemment que:


"la franc-maçonnerie est garante de la République. Elle est la colonne vertébrale de notre République"


« la Franc-maçonnerie est la boîte à outils du pouvoir »


" la franc-maçonnerie, c'est en quelque sorte l'église de la République".


Mr Guy Arcizet, grand Maître du « grand orient de France » GODF nous affirme concernant les élections présidentielles prochaines:


« le Grand Orient marquera la campagne en établissant une charte. Ce sera une liste des « principes républicains » que nous ferons passer à toutes les loges pour qu’elles aillent auprès des élus
faire des piqûres de rappel… le Grand Orient se pose en contre-pouvoir intellectuel qui base sa puissance sur ses 50 000 frères (140 000 en comptant toutes les loges) dont beaucoup sont en charge
de responsabilités… C’est un vrai réseau… une vieille institution républicaine »


Enregistré… C’est donc un réseau important de gens « en charge de responsabilités » qui fait de la politique dans les loges (jusqu’à maintenant, on nous affirmait le contraire,
que c‘était même interdit), une institution Républicaine, donc une organisation du pouvoir, dans le pouvoir! SECRETE… dans une démocratie, la France!


C’est peut-être le deuxième secret de la franc-maçonnerie, révélé récemment par Mr Arcizet!


A découvrir, quelques discours intéressants élogieux pour la franc-maçonnerie, de personnalités politiques importantes que nous connaissons:


 


 
http://www.godf.org/index.php/actualite/details/liens/conference/nom/Conferences/slug/l-annee-2003-marquera-le-275eme-anniversaire-de-la-creation-de-l-ordre-ma-onnique-en-France 

VIVE LA REPUBLIQUE FRANC-MACONNE!


Ce qui subsiste, dérangeant, en plus de son et de ses secrets, c’est que la Franc-maçonnerie Française persiste à être élitiste dans son recrutement, inaccessible pour le plus grand nombre
d‘entre nous, quasi interdite pour les « classes laborieuses », les « classes moyennes » et est réservée aux «  notables », aux « élites »… 400 € par an d‘adhésion en moyenne!


Elle contribue donc à une sorte « d’
Apartheid » politique, social, économique, judiciaire (le troisième pouvoir).

Une analyse des lois Françaises et de sa justice, en sont les preuves évidentes! DEUX POIDS, DEUX MESURES!… bien conseillé, tout ou presque est contournable, discutable! Avantage
de la franc-maçonnerie! Lorsqu’on est franc-maçon, on a toujours au moins un frère proche qui est dans cette profession, tellement ils sont nombreux à faire partie de l‘organisation!… Ca peut
aider! et dans la politique, au passage, c‘est pareil! Ca peut aussi aider sérieusement!


C’est sans doutes la porte d’entée principale, mais en étant prisonnier d’une organisation et d’amis qui ont promu, aidé…redevable toute sa vie!


Lorsqu’un franc-maçon aide un de ses frères, l’organisation, il a droit à des éloges officielles, une médaille, l‘obtention d‘un nouveau grade!


C’est une très grande communauté cachée d’intérêts divers en particulier avec les « fraternelles » (personnel, professionnel, de caste diverses, politique, etc.)


Apparemment, non seulement la franc-maçonnerie est garante de la République, en la conservant en l’état par ses réseaux occultes, mais participe plus au débat politique


Français que les partis politiques traditionnels. Les francs-maçons ne se sont jamais cachés à ce sujet et s’en vantent continuellement! C’est une de leurs grosses contradictions!


Si on veut parler, échanger sur des sujets politiques, bien que cadré dans un système hiérarchique militariste, c’est l’endroit où aller et non dans un parti politique!


Entrez dans un parti politique, ce sera surtout pour faire la claque dans les réunions p



benoit déprez 25/05/2007 22:40

désolé mais je sais très bien de quoi je parle mon très cher frère, quelle est votre obédience?

André 09/01/2007 12:58

L\\\'appartenance d\\\'une personne  à une religion ou à une association quelconque, fût-ce la franc-maçonnerie relève de la vie privée. Chacun est évidemment libre de se dévoiler ou non, et c\\\'est très bien ainsi.  La franc-maçonnerie fait fantasmer beaucoup de gens, et c\\\'est normal, vu le mystère qui y est attaché. En ce qui concerne les chefs d\\\'état qui en seraient membres,  beaucoup de bruits ont couru, mais la seule chose qu\\\'on puisse affirmer avec certitude c\\\'est que le dernier président des USA qui en était membre était Gérald Ford. Bush appartient à une secte maléfique  beaucoup plus obscure qui n\\\'a rien à voir avec la franc-maçonnerie, les "Skulls and bones."  Lyndon Johnson n\\\'a pas dépassé le 2e degré, et si Clinton a été intéressé par elle, il n\\\'a jamais été initié. Des bruits ont couru sur Mitterand , Giscard et Chirac, mais ils n\\\'ont jamais été vérifiés., il semble qu\\\'il s\\\'agisse plutôt de légendes urbaines.  Certains hommes politiques en font partie mais ils se montrent souvent peu assidus, par manque de temps, probablement, et aussi pour éviter qu\\\'on ne leur demande des services.Pour ce qui est des magistrats, il y  en a évidemment qui en sont membres, mais il est faux de dire qu\\\'ils "protègent" leurs frères. Au contraire, dirais-je, dans beaucoup de cas, l\\\'appartenance d\\\'un malfrat à la franc-maçonnerie les fait souvent condamner plus durement encore.

Amidror 08/01/2007 12:26

Réponse à Benoit Déprez
Nous savons, certes, qu'il n'y a pas que le Grand Orient, mais vous qui êtes si cultivé ne pouvez pas nier que tous les grands Chefs d'Etat sont affiliés à des Loges Maçonniques, y compris Bush, Clinton et même Saddam Hussein. Et comment va le monde avec ces soit-disant "Porteurs de Lumière" ? Vont-ils dans le sens de l'Enseignement Originel ? Et veulent-ils surtout le bonheur de l'Humanité ? Il y a beaucoup de "frères" qui malheureusement n'ont aucun Idéal maçonnique, ne vous en déplaise... et nous sommes bien placés pour le savoir.
Quant à l'Opus Dei, si vous vous contentez d'un regard en surface, alors vous ne verrez rien. Comme tout le reste. Il y a un océan entre les simples participants du "bas" et ceux qui sont au sommet.
Voici le lien d'un site qui a disparu et qui dévoilait pas mal de tripatouillages... après avoir lu ça, vous pourrez dormir tranquille sur vos deux oreilles...
http://web.archive.org/web/20050321085055/www.chez.com/hiram/

benoit déprez 07/01/2007 18:52

Désolé de vous décevoir mais il est possible de savoir qui est franc-maçon par le fait que les franc maçons sont fichés comme tous ceux faisant partis d'une association mais c'est sûr qu'il est plus facile de critiquer lorsqu'on ne connaît pas, ne croyez pas qu'il n'existe qu'une seule sorte de fanc maçonnerie on entend toujours parler de la même (le Grand Orient) alors on fait l'amalgame avec les autres obédiences on dirait que seuls les francs maçons ont le défaut d'etre des "pourris" , les gens ne sont pas pourris parce qu'ils sont francs macons partout il y a des cons dans tous les corps de métiers, dans tous les partis politiques, dans toutes les asso. à n'importe quelle échelle. Cela devient vraiment énervant que des gens (incultes au demeurant) parlent de choses qu'ils ne connaissent pas et en plus prolifèrent leurs idées. Pareil pour l'Opus Dei on est plus dans les années 40 il faut vous renouvelerCultivez vous avant de critiquer les autres.