Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE PORTEUR DE LUMIERE
  • LE PORTEUR DE LUMIERE
  • : Qu'est-ce que l'Hermétisme ? L'Occultisme ? Le Spiritisme ? Savez-vous qu'à la base il n'y avait qu'un seul Enseignement et que ce sont les hommes qui ont inventé les religions ?
  • Contact

Texte Libre

Il y a  

  personne(s) sur ce blog

Recherche

Texte libre

Archives

15 novembre 2005 2 15 /11 /novembre /2005 00:00

Cet article pour mieux comprendre qui est Moïse mais surtout pourquoi l'Ame de Jésus s'est incarnée pour démystifier la légende... plusieurs phrases attribués au Galiléen dans le Nouveau Testament montre bien qu'il "est bien venu" pour remettre les pendules à l'heure... à savoir que la loi de Moïse n'est pas la bonne. Et que le dieu auquel croient les hébreux n'est pas le "vrai dieu"... que leur croyance est faussée... je reviendrai sur le sujet en temps voulu.

TROIS CIVILISATIONS, UN MÊME HOMME

"On est bien forcé de croire au doigt de Dieu, quand on voit comment il se le met dans l'œil".

Jean Richepin

Vers l'an 1372 av J-C le pharaon Aménophis IV souhaite réformer la religion égyptienne en remplaçant le culte d'Amon par celui d'Aton, et ainsi il change son nom pour Akhénaton qui signifie en égyptien "Dévot envers Aton". Il réforme le polythéisme égyptien et le simplifi en un monohéisme ou Aton en est l'axe central. On peut ainsi en déduire que Moise et Akhenaton étaient des contemporains, même qu'ils aient pu échanger des idées sur les principes religieux. Ou tout simplement être le même homme qui s'enfuit du royaume égyptien afin de propager sa conception monothéiste de la religion avec un petit groupe de fidèle.

Hermes trismegistus (le trois fois trois fois grand) est-il Moise=Akhenaton=Oedipe ? Un des plus grands defis de la comprehension de la scene humaine s'exerce dans l'acquis d'informations credibles, qui puisse donner de notre histoire un tableau convainquant. Par l'etude et la recherche dans les domaines de la mythologie, de l'histoire, de la litterature, de l'archeologie, de la theologie et de la psychologie, un nouveau savoir est a notre portée, offrant une mise-à-jour majeure de notre héritage Occidental. Durant le Moyen-Age, nos notions d'histoire sont restées basées sur des mythes et des légendes. Un mythe, par exemple, était celui d'Oedipe, un symbole ou un fantasme qui n'avait peut-être pas existé. Un exemple de légende etait Moise, un héros ou un idéal qui aurait existé en tant que personne humaine.

L''egyptologie naquit après la révolution française, elle nous permit de mettre en avant certaines découvertes majeures. Comme celle d'une tombe d'un pharaon du nom d'Akhenaton. Sigmund Freud, a soupconné une certaine parenté entre Akhenaton et Moise dans son célebre ouvrage "L'homme moise et la religion monothéiste". Puis en 1960, l'astronome Immanuel Velikovsky, identifia sur les ruines du théâtre de Sophocle, des pieces historiques qui decrivaient le pharaon actuellement connu comme Akhenaton, comme Oedipe, à l'époque. Il a fallut attendre l'egyptologue Ahmed Osman qui en 1990 publia un livre consacré à l'étroite relation entre Akhenaton et Moise, pour avoir des arguments solides sur l'identité d'un même personnage. Durant ce temps, William Theaux passait vingt années à déchiffrer les trois stades de la vie d'Akhenaton: pharaon d'Egypte, prophète des Hebreux, et finalement initiateur en Grèce.

Aujourd'hui le mystère d'Akhenaton semble être devenu une certitude scientifique. Sigmund Freud établit l'hypothèse que Moise aurait été le disciple d'un pharaon -Akhenaton- dont le règne et l'histoire étaient alors découverts par les egyptologues. Mais il ne parut pas réaliser que son hypothèse n'excluait pas la possibilité que Moise avait pu être - non seulement un disciple d'Akhenaton - mais ce pharaon de 1300 av JC lui-même. En marge de l'hypothèse de Freud, un autre scientifique, Immanuel Velikovsky a montré que les trois pièces relatives à Oedipe que Sophocle écrivit vers les 400 av JC, décrivaient avec précision la vie d'Akhenaton. Si Velikovsky eut raison, la pièce Oedipe à Colone décrit l'exil d'Akhenaton et son influence sur Athènes. Dans ce cas, Akhenaton ayant été obligé de fuir hors d'Egypte, aurait laissé sa marque sur le Sinai ou il initia les Hebreux avec une écriture et un certain nombre de lois, puis de nouveau fuit plus loin, ainsi que la pièce le décrit, pour initier Thésée le fondateur d'Athenes. En vue d'explorer cette hypothèse frappante, Unefpe lance une investigation collective, employant l'outils www pour exprimer la connaissance collective a ce sujet. Il donne aussi accés a une information de pointe; à commencer par une conférence que vous pouvez commander, prononcée a l'Organisation des Nations Unies le lundi 24 avril 1995

La découverte d'anciens écrits d'Akhenaton récemment découverts coincident avec des textes majeurs de la Bible attribués à Moise et de nombreux indices révèlent qu'Akhenaton quitta l'Egypte. Toutefois le lien Akhenaton-Moise demeura estompé, et la disparition elle-même de Moise resta un secret aussi longtemps que le témoignage d'Athènes fut retenu. C'est un millénaire plus tard, que Sophocle divulgua le secret Athénien avec son histoire d'OEDIPE qui révèle qu'Akhenaton-Moise initia Thesée, le fondateur d'Athènes. Sophocle fut si précis qu'il put même décrire la politique qui devait préserver la tombe de Toutankhamon. Sa découverte au 20eme siècle indique la puissance du tabou qui marquait la scène originelle de notre histoire contemporaine.

Durant ce millénaire, la puissance Egyptienne déclina regulierement, tandis qu'Israël apparaissait et devenait une puissance moyenne du Proche-Orient, en même temps qu'Athènes en Grèce, qui devint, elle, plus puissante. Alors qu'elle était a son apogée, Athènes s'effondra (Socrate), mais toutefois s'étendit, avec Alexandre qui établit une dynastie Grecque (Ptolemeenne) en Egypte. A partir de ce moment (300 av JC), les historiens Egyptiens commencèrent à révéler que Moise, le prophète de leurs voisins israéliens, avait été un Pharaon (dépeint avec les éléments qui correspondent à l'"Akhenaton" que nous connaissons aujourd'hui), tandis qu'était établie Hermopolis Magna (la ville du Culte d'Hermes, le Messager) sur la rive du Nil faisant face a la vieille cité détruite d'Akhenaton. En 30 av JC, la dernière des Ptolémées, Cleopatre, fut défaite par Rome qui était devenue puissante depuis 300 av JC, et qui combattait les Greco-Egyptiens pour la domination de la Méditerranée. La librairie d'Alexandrie fut détruite, et tous signes de l'influence culturelle de l'Egypte sur la région et dans l'histoire furent éliminés de nouveau.

Après un séjour en Egypte Jésus révéla lors de la Scene de la Transfiguration son but, de lever le voile couvrant l'identité de Moise pour le peuple d'Israël. Mais son message ne se répandit finalement que parmi les Gentils, et au début du Christianisme, les Pères de l'Eglise célébrèrent le Roi Egyptien Monotheiste qu'ils appelaient Hermés Trismegiste (Triplex, Triple Maitre ou Trois fois Grand - aussi Hermes Thoth). Ce savoir fut perpétré autour du bassin méditerranéen et en Europe durant le Moyen-Age au titre de l'Hermetisme qui se réclamait d'anciens textes sacrés (Hermetica). A la Renaissance, de nouveaux documents venus d'Orient appuyèrent l'idée que le Triplex etait Moise (et non pas son initiateur), remémoré en Grece comme Orphee. Un grave conflit opposa les historiens. L'indice Orphique était faible et en 1600 ap JC, l'Inquisition usa finalement d'une thèse (dite Datation de Casaubon) pour discréditer et détruire le souvenir du Triplex.

-Au vingtième siècle, la découverte des manuscrits de Nag Hammadi en Egypte invalide la Datation de Casaubon. De plus, l'égyptologie découvre Akhenaton qui répond à toutes les caractéristiques du Triplex (Chretien) et du roi Egyptien (Ptolemeen). Tandis que par d'autres voies encore l'egyptologie montre que Moise etait un Roi Egyptien Monotheiste, Akhenaton, la croyance en Hermes Trismegiste peut par consequent etre reconsidérée - d'autant plus que la référence Orphique est renforcée sous les traits d'Oedipe (Freud, Velikovsky), tandis que le passage d'Orphée à Oedipe est explicitée par l'initié francais Jean Cocteau (Orphee, Le Testament d'Orphee).

L'entrecroissement de toutes ces données historiques nous permettent de conclure qu'une coincidence très frappante rapproche les vies d'Akhenaton, de Moise et d'Oedipe. De plus nous connaissons à présent l'histoire du souvenir lui-même, découverte sous la référence d'Hermes Trismegiste, permettant aux psycho-historiens de révéler l'origine unique de notre civilisation "plurielle".

Sources : EXAMEN CRITIQUE DU JUDAÏSME

Posté par Adriana Evangelizt

Partager cet article

Repost 0
Published by EVANGELIZT - dans LE JUDAÏSME
commenter cet article

commentaires

ginie 17/08/2010 11:49



Trés bonne et vra déduction. Hypothèse qui se rapproche de mes découvertes lors de ma lecture de la bible. Comme il écrit dans la bible tout ce qui est caché sera révélé....